Australes

Cochon: 12 avril 2014

Cochon, Monsieur Cochon : le 21 Avril 2014.

Ecoute : « Let’s Bang » Album : « The Geeks and the Jerkin’ Socks » de Shaka PonK

Agriculture en Polynésie Française

La surface agricole utilisée était en 1995 de 18 500 ha (sur une superficie totale de 420 000 ha) ; un quart seulement est réellement cultivé, les trois autres quarts restant des pâturages naturels.

L’agriculture polynésienne participe au maintien de la population dans les archipels, le dernier recensement fait état de 6 200 exploitations et 12 000 actifs permanents (plus 600 saisonniers) sur une SAU de 18 500 ha.

Le coprah assure un moyen de subsistance à plus de 10 000 personnes et couvre près des trois quarts de la surface agricole utilisée. La production est de l’ordre de 10 000 T. L’huilerie de Tahiti transforme ce dernier en huile brute pour l’exportation ou en huile raffinée pour la fabrication du monoï.

Les actions de promotion menées par le groupement interprofessionnel du Monoï de Tahiti et la création d’une appellation d’origine « Monoï de Tahiti« , se sont traduites par une hausse des exportations (222 tonnes en 2001 contre 175 tonnes en 2000).Les cultures fruitières (ananas et pamplemousses principalement, légumes) (9 000 T) couvrent à peu près les besoins locaux selon le CIRAD et le SDR (service de développement rural). Les circuits de vente informels écoulent une part importante de la production, comme pour les cultures vivrières et maraîchères.

L’élevage porcin et la production d’œufs sont les deux premières filières animales, la seconde est une des rares filières couvrant les besoins du marché local. L’élevage bovin est fortement concurrencé par les importations de métropole et de Nouvelle-Zélande.

Tiré de http://www.vuici.com/antilles-dom-tom/iles-polynesie.html

Cochon à Moerai, île de Rurutu, Australes, Polynésie Française

De façon parallèle à la cellule des itinérants de la santé, existe une constellation de formateurs dans ce domaine de l’agriculture.

J’ai rencontré Alix, Miss confiture. Rapa Iti en décembre 2013. La filière fruit. Délicieuse.

J’accueille Sylvain, Monsieur Cochon, à Moerai, île de Rurutu. La filière porcine. Gourmand.

De retour d’une mission à Rimatara. Le siège, pension de « La Perruche Rouge ». Chez Linda et Kenji.

Découpe et transformation d’un cochon de 145 Kg. Pâté de foie. Pâté de tête. Rillettes. Caillettes au pota.  Que du cochon ! Mais, comme dit le dicton : « Dans le cochon, tout est bon ».

Monsieur Cochon ne m’attend pas ce vendredi à l’aéroport, sur Unaa. Le nez de l’ATR reprend déjà les traces jaunes de son envol pour Papeete. Parking vide. Bagagistes et responsables interrogés. Monsieur Cochon a bien débarqué. Mais a disparu d’ailleurs assez rapidement.  J’erre sur le tarmac désert comme une vieille laie en mal de ses petits cochons.

« Taoté, taoté »

Une charmante jeune femme se précipite vers moi. « What else ? »

Monsieur Cochon la suit. Rassurant. Radieux. Ravi. Il a acheté un de ces chapeaux en pandanus qui font la réputation de Rurutu.

Cochon à Moerai, île de Rurutu, Australes, Polynésie Française

« My name is Stain » Album : « The Geeks and the Jerkin’ Socks » de Shaka PonK

Tiré de http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Trois_Petits_Cochons

Les trois petits cochons veulent vivre leur vie et quittent le foyer familial pour tenter leur chance dans le monde. Le premier petit cochon se construit une maison de paille. Le deuxième petit cochon se construit une maison faite de brindilles. Le troisième petit cochon se construit une maison de briques et de ciment.

Le grand méchant loup parvient à détruire les maisons des deux premiers petits cochons en soufflant dessus et les dévore. En revanche, il est impuissant contre celle du troisième petit cochon.

Pour faire sortir le cochon de sa maison, le loup lui propose d’aller chercher des navets avec lui, mais le cochon sort tôt le matin et rentre chez lui avec des navets avant l’arrivée du loup. Le loup propose au cochon d’aller cueillir des pommes, le cochon part avant l’heure du rendez-vous, mais le loup le rejoint au pied du pommier. Le cochon lance une pomme très loin et se sauve chez lui pendant que le loup court après la pomme. Le loup propose ensuite au cochon d’aller à la foire. Arrivé le premier à la foire, le cochon achète une baratte. Sur le chemin du retour, il voit venir le loup ; il se cache alors dans la baratte, qui dévale une pente et fait peur au loup.

Ce dernier décide alors de rentrer chez le cochon par la cheminée, il tombe dans une marmite de soupe et s’ébouillante. Le cochon le mange pour son dîner.

L’interprétation la plus évidente de ce conte est celle de la capacité d’anticipation et le courage dans l’adversité, symbolisée par le loup. L’individu se contentant de se préparer comme les deux premiers petits cochons se fera détruire par les vicissitudes de la vie. Seule la personne se construisant une base solide peut faire face aux aléas.

C’est aussi, selon Bruno Bettelheim dans Psychanalyse des contes de fées, une façon de dire aux enfants qu’on ne peut pas toujours dans la vie agir selon le principe de plaisir – les deux premiers petits cochons ne pensent qu’à s’amuser – mais qu’il faut se soumettre aussi au principe de réalité quand la vie l’impose.

A réfléchir pour les itinérants… Principe à inculquer aux enfants entre 4 et 5 ans…

Cochon à Moerai, île de Rurutu, Australes, Polynésie Française

L’après midi, tour de l’île. De Moerai, plein sud vers Hauti et Naairoa. Remontée Nord vers Avera puis Teanapapa. Paysages magnifiques. Routes défoncées. Latérites africaines. Parsemées de plaques de béton. Monsieur Cochon en reste muet. Rarissime.

Cochon à Moerai, île de Rurutu, Australes, Polynésie Française

Avera. Au sud ouest de Moerai. Accès par la route traversière.

Ce samedi, kermesse avec course de va ‘a. De l’embarcadère, passe Opupu, à la pointe Terea.

« Palabra mi amor ». Avec Bertrand Cantat. Album : « The Geeks and the Jerkin’ Socks » de Shaka PonK.

Monsieur Cochon bade. Monsieur Cochon s’extasie. Monsieur Cochon jouit.

Bruits, sono, tatouages, rires, embrassades, graille et graillons, frites et huile, brochettes au cœur de bœuf, sucres et pâtisseries, mouvements, couleurs. Une vraie fête votive de nos villages. D’avant.

Cochon à Moerai, île de Rurutu, Australes, Polynésie Française

Jus de goyave. Les « rurutus » le boivent à grand lampée. C’est un sirop. Un vrai. Les popas le diluent, comme tout sirop qui se respecte.

En voila une idée qui fait son chemin !

Le Moerai Fizz :

  • Sirop de goyave : 7.95 € les 70 chez Monin. Heureusement que les polynésiens ne connaissent pas les prix européens. Ils nous penseraient immensément riches.
  • Chardonnay : Cépage originaire de Bourgogne. La 21e confrontation qualitative des meilleurs Chardonnay du Monde s’est déroulée du 12 au 15 mars 2014 dans le cadre du Château des Ravatys, Domaine Viticole de l’Institut Pasteur à Saint Lager en Bourgogne viticole. Médailles d’or : Afrique du Sud : 4. France : 36. Chine : 1. Non, mais !

Donc pour bien réussir un Moerai Fizz, il vous faut :

  • Du sirop de goyave, un peu mais pas trop
  • Du chardonnay rafraichi à 10°C, de quoi faire chanter les oiseaux du même nom
  • Un monsieur Cochon avec ses charcuteries. Je le répète « tout est bon dans le cochon ».
  • Un couple d’amis sincères et gourmands: Soraya et Luc se sont proposés gentiment.
  • Pâté de foie. De cochon. Pâté de tête. De cochon. Rillettes. De cochon. Caillettes. De cochon. Magrets. De canard.

Mais il faut surtout éviter :

  • Toute pendule, montre, réveil, horloge
  • Toute idée de nettoyage, vaisselle, Mir, Cif ou autre. L’art culinaire de Monsieur Cochon est brut ou il n’existe pas.

Soirée éclate. Soirée détente. Soirée paillette. Non, caillette.

Cochon à Moerai, île de Rurutu, Australes, Polynésie Française

Merci, Monsieur Cochon. Il fallait le faire. A Rurutu. En Polynésie Française.

«Islands». Album « Sale el Sol ». Shakira.

Ce soir, 125 abonnés sur le site australes.info. Faites pareil !!!! et répondez au sondage. Pour mes goûts musicaux.

Pour me retrouver : SERGE