Australes

Jour, le 26 juin 2014

Jour sans fin, jour sans suite

Jour 1 : Mercredi

Jour marqué par le match de foot France-Honduras. Ici aussi, aux antipodes, c’est un jour particulier. Pas d’homme dans le hall d’accueil. Uniquement des femmes. Clément a pris une journée de récupération. Il est devant sa télé. Jour de gloire ?

J’ai, moi aussi, amené mon ordinateur. J’attends l’heure fatidique de la retransmission sur Bein Sport. 10 heures ce matin. Jour de chance ?

Il n’y a pas de raison que les français perdent. Un bon 2-0 ?

Jour, Moerai,Rurutu, Australes, Polynésie française

Manotel Moerai vache

Un jour comme un autre. J’ai la flemme de faire des fiches de synthèse. J’ai l’impression de m’attaquer à un labeur sans fin. Jour sans fin. Jour sans nuit.

Hinarii, la petite aide soignante, va donc être lancée dans le grand bain. Nous ne sommes que deux pour assurer les consultations de ce début de matinée. Ginette ne débute qu’à 8 heures. Marguerite est préposée aux prises de sang de ce mercredi, jour de Sainte Eléonore. Une parente probablement. En plus, c’est vrai! Hinarii est un peu stressée. C’est son premier jour de travail en solo. Elle en est largement capable. Future infirmière, je vous le dit.

Hier soir, j’ai regardé trois épisodes de la première saison de Vikings. Un peu mou. Les yeux bleus de Ragnar Lodbrok sont impressionnants. Tout autant que les paysages nordiques. Les scènes de Drakkar (figures de proue de navires Vikings) ont été filmées à Luggala, au cœur des montagnes de Wicklow, en Irlande.

Jour, Moerai, Rurutu, Australes, Polynésie française

Vente de chapeaux au marché couvert de Moerai

La matinée de ce jour. Mercredi 25 juin :

Nohoarii : 11 ans : Le roi assis.

Teoo : 57 ans : ??

Niumano : 4 ans : La maison de l’oiseau

Pascal : 45 ans : Travaille à la commune.

Atanui : 16 mois. Le grand nuage ou sourire éternel

Benoit : 36 ans : Travaille à la tarodière.

Edmond : 73 ans : Retraité.

Manate : 64 ans : Travaille à la tarodière.

Roger : 76 ans : Retraité.

Poerani : 33 ans : Perle bleue

Nina : 69 ans : Retraitée

Henriette : 47 ans : Fiche de synthèse faite.

Manate : 64 ans : Fiche de synthèse faite.

Uratua : 27 ans : Son mari travaille au port.

Apimeleta : 74 ans : Retraité. Le grand dieu

Chichinda : 47 ans : Artisanat

Heretia : 24 ans : Travaille au faapu. Vrai amour

L’après-midi tout calme. Un jour sans fin.

Jour, Moerai, Rurutu, Australes, Polynésie française

falaise d’Ana Taupe’e

Jour 2 :

Jeudi 26 juin. Toujours aussi calme ce matin. Les jours se suivent et se ressemblent. Clément assure le poste de santé d’Auti. Je viens d’entamer ma seconde semaine d’itinérant. Sur 4. Cela va passer très vite finalement.

Keilani : couronne du ciel

Haeretaua : allons ensemble

Nuupure : l’armée qui prie

Impressionnant de calmitude ce jour… J’en profite pour montrer à Hinarii comment remplir les fiches de synthèse. Je récupère les documents de mise à jour du calendrier vaccinal pour cette année. Ils viennent d’être publiés au 16 juin dernier. Je découvre aussi un tableur pour mettre en route la surveillance médicale des travailleurs exposés aux radiations pendant les années d’expérimentation des bombes nucléaires sur les atolls polynésiens. La diffusion de ce document, concernant les possibles retombées, semble assez confidentielle. De toute façon, je crois bien que pour le moment aucune indemnisation n’a été accordée à un travailleur du nucléaire en Polynésie française. Peut-être un jour. En attendant, il est bien de faire le recensement de tous ces ouvriers. Pour leur propre surveillance clinique mais aussi pour mesurer l’ampleur des répercussions. Les évènements se sont déroulés il y a une cinquantaine d’année. Les employés ont depuis changé de domicile pour la plupart. Il est donc logique de rencontrer des malades sur des îles bien éloignées du centre d’essai nucléaire.

Difficile de se concentrer cet après-midi. Les hommes d’entretien cassent la montée d’escalier pour la refaire à neuf, avec carrelage. Tambours et tambourins à 2 mètres de ma fenêtre.

Nous avons fait 6 après-midi consacrées aux visites scolaires du collège. Je vus en ai déjà parlé. Les dossiers sont remis à jour avec la participation de l’infirmière scolaire.

Donc, bien entendu, cet après-midi, je vois arriver une gamine de 13 ans pour cette fameuse visite. Elle n’a pas eu école, brevet oblige, depuis vendredi dernier. Donc lundi, mardi et mercredi libres. Elle vient donc jeudi en faisant sauter la classe… Sa mère affirme que l’aide soignante lui a donné rendez-vous à 14h. Renvoyée en septembre. Mauvaise foi.

Puis 3 kilos de courrier reçu par l’avion de de jour. De quoi trier et classer dans les dossiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *